Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Pièces jointes

Accueil du site / Université, EPST / Bulletin d’infos - Tracts / Plafonnement des heures sup’ : notre réponse

Communiqué SUD suite au nouveau courrier du président sur les heures supplémentaires


Après un débordement continu d’heures supplémentaires ‒ dites complémentaires ! ‒ pendant des années à l’Université de Poitiers, voilà que l’équipe présidentielle se soucie de savoir si ce "trop plein" d’HC dans le service des enseignants-chercheurs ou/et enseignants ne nuirait pas à la qualité de leurs enseignements et investissement pédagogique. Notons au passage que c’est cette seule mission d’enseignement qui semble définir l’activité des enseignants-chercheurs puisque la nuisance d’HC sur les activités de recherche n’est absolument pas évoquée. Pire, les administrateurs du CA et le président autoriseraient un EC à effectuer 384h d’enseignement, soit ses 1607h statutaires, réduisant officiellement et statutairement à zéro sa mission "recherche" ! Politique étonnante pour dynamiser la recherche à l’Université de Poitiers ! Cette politique renforce la polarisation des EC : les « EC/chercheurs » avec prime d’excellence scientifique, les « EC/enseignants » avec heures supplémentaires. Sans oublier le pôle « EC/administrateurs » renforcé par la création du référentiel des tâches où un glissement "fonctions d’élu" vers "fonctions d’administrateur" s’opère officiellement, dénaturant la collégialité universitaire, partant, le statut d’universitaire.

Ainsi, il a fallu des années de réflexion au CA pour tirer une conclusion que SUD ne cesse de rappeler tous les ans pour justifier son opposition ferme aux HC (10% maxi du service statutaire) : l’impossibilité de concilier efficacement HC/recherche/enseignements statutaires.

Nous avons eu dernièrement des occasions répétées de nous expliquer sur le sujet tant le problème des HC est devenu pesant pour l’équipe présidentielle si on en juge la récurrence de ses courriers à ce propos. Avant celui que nous venons de recevoir le 24/10/2011, une première mise au point pédagogique sur la gestion des HC avait paru nécessaire le 17/06/2011 dans un Flash Up, auquel nous avions répondu par un Clash Sud. Inutile d’y revenir, le personnel n’est pas amnésique, contrairement à ce que semble croire le président qui aujourd’hui considère que le seul argument opposable à l’accumulation d’HC soit la menace qui pèse sur la qualité de l’investissement pédagogique ! La règle simple des vases non-communicants n’était-elle pas valable les années précédentes ? Bien évidemment, le plafonnement annoncé aujourd’hui n’a absolument rien à voir avec la difficulté insurmontable pour l’équipe présidentielle de gérer efficacement la masse salariale (HC de l’année dernière toujours impayées) dans le cadre du passage aux RCE.

Pour faire court, et parce que le sujet finit par lasser par tant de mauvaise foi, de mépris et de malhonnêteté : quand est-ce que le CA et le président cesseront de prendre leurs ouailles pour des canards sauvages ?

SUD Education appelle les EC à refuser les heures supplémentaires qui tuent l’emploi et le statut d’enseignant-chercheur, à lutter collectivement pour une revalorisation salariale pour tous les personnels (+300 €). De même, SUD exige que les heures sup’ effectuées soient payées par l’Université immédiatement et invite les personnels à saisir le tribunal administratif (voir "Clash SUD" diffusé le 11 juillet).